Dénonciation d’un cas de harcèlement au lycée militaire de Saint-Cyr l’École

[Lycée militaire de Saint-Cyr l'École]
Temps de lecture estimé : < 1 minute

L’Armée de Terre annonce avoir pris des mesures d’«éloignement» à l’encontre d’un élève du lycée de Saint-Cyr accusé de harcèlement sexuel par plusieurs jeunes femmes de sa classe.

Le vendredi 31 janvier 2020, au lycée militaire de Saint-Cyr l’École, des jeunes femmes, élèves de classe préparatoire aux grandes écoles ont rendu compte à leur référent mixité, d’une situation de harcèlement sexuel de la part d’un élève masculin à l’encontre de jeunes femmes de sa classe.

Le commandement a reçu immédiatement celles-ci en entretien pour s’assurer des faits portés à sa connaissance.

Devant la clarté des témoignages concordants à l’encontre de l’auteur présumé, le chef de corps du lycée a pris, sans délai, des mesures conservatoires en éloignant l’auteur présumé du lycée et a, en outre, dénoncé les faits à la Gendarmerie. Il a par ailleurs déclenché une enquête interne qui permettra d’instruire une procédure disciplinaire.

La cellule d’intervention et de soutien psychologique de l’armée de Terre (CISPAT) a, enfin, été mobilisée afin d’assurer le suivi psychologique des élèves qui en exprimeraient le besoin.

Cet événement rappelle que la lutte contre le harcèlement est une priorité. Le référent mixité a parfaitement joué son rôle. Cette action rapide et coordonnée de la chaîne de commandement traduit une transparence totale et une tolérance zéro, strictement appliquée sur toute forme de harcèlement, quelle qu’en soit sa manifestation.