La ministre des Armées lance la réalisation du programme ARCHANGE

Trois Falcon 8X modifiés de Dassault Aviation remplaceront les deux Transall C-160 Gabriel à partir de 2025, dans le cadre du projet ARCHANGE. [DICOD]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Lors du comité ministériel d’investissement du 18 novembre 2019, la ministre des Armées, Florence Parly, a décidé de lancer la réalisation du programme ARCHANGE (Avions de Renseignement à CHArge utile de Nouvelle GEnération).

Lors de son discours à l’ouverture du 53e salon international de l’aéronautique et de l’espace au Bourget à la mi-juin, Mme Parly avait annoncé alors que «d’ici la fin de l’année 2019, nous lancerons le développement et l’acquisition de trois Falcon 8X construits par Dassault Aviation équipés d’un nouveau capteur développé durant près de 10 ans par Thales».

Ce programme équipera les forces d’avions de renseignement stratégique dotés d’une «Capacité universelle de guerre électronique» (CUGE).

Conduit par la Direction générale de l’armement (DGA), ARCHANGE vise à renforcer les capacités de renseignement d’origine électromagnétique, en permettant notamment l’interception des émissions radio et radar.

La loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 prévoit la livraison à l’armée de l’Air d’un premier système ARCHANGE à partir de 2025.

Résultat de dix années d’études sur des technologies de pointe, l’ensemble des capteurs constituant la charge utile sera développé par Thales. Cette charge utile, basée sur des technologies innovantes (antennes multi-polarisation, intelligence artificielle pour améliorer les traitements automatiques), permettra de détecter et d’analyser les signaux radar et de communication grâce à des capteurs intégrés sur un avion d’affaire Falcon 8X construit par Dassault Aviation.

Le Falcon 8X peut évoluer jusqu’à 15 545 mètres d’altitude et voler sur une distance de 8 519 kilomètres sans ravitaillement. Il peut recueillir des données électromagnétiques de l’ennemi sur des millions de kilomètres carrés grâce au système Epicure développé par Thales, qui permet d’intercepter simultanément des émissions radio et radar.

Ces Falcon 8X modifiés avec leur système de mission bord et sol porteront le nom d’ARCHANGE. Conformément à la loi de programmation militaire 2019-2025, trois systèmes remplaceront les deux Transall C-160 Gabriel. Une plateforme d’entraînement au sol dont le déploiement est prévu sur la base aérienne d’Evreux complètera le dispositif.

Les systèmes ARCHANGE accroîtront significativement les capacités de renseignement électromagnétique aéroporté français et contribueront à l’effort particulier sur la fonction stratégique «connaissance et anticipation», gage de l’autonomie de décision de la France et de sa supériorité en opération.

Le programme ARCHANGE contribue ainsi à la remontée en puissance des armées voulue par le Président de la République.