Jeux mondiaux militaires d’été 2019: 4e place pour la France

La délégation française aux Jeux mondiaux militaires. [Centre National des Sports de la Défense]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La délégation Française engagée aux 7e Jeux mondiaux militaires d’été du 18 au 27 octobre 2019, à Wuhan en Chine, peut être fière de sa 4e place au classement des Nations. Avec un total de 57 médailles dont 13 d’Or, 20 d’Argent et 24 de Bronze, elle a montré à l’International toute l’excellence du sport Français et de ses valeurs.

D’ailleurs, la délégation a reçu lors de la cérémonie de clôture ce dimanche le Trophée du Fairplay, récompensant les qualités intrinsèques de chacun de nos sportifs: respect de l’adversaire et de l’arbitrage, esprit d’équipe, soutien entre Nations, suivant la maxime du Conseil International du sport militaire (CISM) « l’amitié par le sport », chère au coeur du CRC1 Hervé Piccirillo, président du CISM et commandant du CNSD.

Celui-ci a tenu a rappeler dans son discours: « Le sport c’est donner, recevoir et partager. Au delà des résultats sportifs, c’est le simple fait de nous rassembler dans un esprit de partage. Le CISM c’est vous, c’est nous tous. Merci au président Xi Jinping, à la ville de Wuhan, à tous les membres du SUMOC, et à tous les nombreux volontaires qui ont permis à nos athlètes d’atteindre la perfection. Vous avez réussi votre mission. »

L’esprit de corps a rêgné sur ces Jeux avec 17 médailles remportées par la France en équipe, où « nous nous dépassons encore plus que pour une médaille individuelle, car cela fait partie de notre ADN de militaire » soulignent nos parachutistes féminines médaillées de bronze en équipe en combiné.

Fraternité aussi avec les 18 blessés militaires de la délégation, qui ont remporté 21 médailles soit près du double par rapport à la précédente édition. A souligner, la 1re équipe mixte blessé-valide en tir à l’arc olympique « qui écrit une nouvelle page de l’histoire et qui, je l’espère, en appellera d’autres », explique le capitaine (T) Eric, blessé militaire, membre de la team.

Outre les 300 sportifs engagés sur 22 disciplines, leurs cadres militaires renforcés de coachs des fédérations sportives ont apporté le soutien essentiel au bien-être et à la performance des athlètes, afin que ceux-ci ne pensent qu’à leur compétition. Par ailleurs, des arbitres français ont évolué sur différentes disciplines, faisant parfois leurs premiers pas à l’international comme les deux arbitres de football féminin de D1 de la FFF qui ont eu l’opportunité d’officier lors de la finale féminine Corée du Nord-Chine. De plus, des cadres du CNSD ont assuré la logistique de vie prépondérante à l’étranger notamment concernant le soutien matériel, transport, restauration et faisant le lien avec le comité d’organisation chinois et le CISM.

Enfin, rien ne serait possible sans le soutien médical du Service de santé des armées. L’équipe, composée de 17 militaires, dont 3 médecins, 2 infirmières, 2 auxiliaires sanitaires, 8 kinésithérapeutes et un ergothérapeute a assuré près de 200 consultations par jour dont 150 en kinésithérapie pour favoriser l’échauffement ou la récupération des sportifs avant et après l’effort. Outre une astreinte au village des athlètes, ils se sont rendus aussi au contact sur les lieux de compétition et ont bénéficié d’un matériel haut de gamme: 2 appareils de cryothérapie et de pressothérapie, 2 pistolets de massage musculaire, 1 échographe,  et 10 tables de kinésithérapies.

L’ensemble de l’équipe tient à remercier les partenaires qui ont permis la réalisation de cette performance collective: la mutuelle Unéo, Tégo, Le Pape, Arquus et bien sûr le soutien indéfectible du ministère des Armées, du ministère des Sports, de la Fédération française Handisport, des fédérations sportives et des instances olympiques et paralympiques.