Temps de lecture estimé : 1 minute

Jeudi 3 octobre 2019, l’A330 Phénix a été déclaré opérationnel pour la mission de dissuasion nucléaire. Il fait à présent partie intégrante du dispositif des forces aériennes stratégiques. 

Après un an d’expérimentation, le centre d’expertise aérienne militaire a validé la première capacité opérationnelle nucléaire (PCO NUC) de l’A330 Phénix dont le premier exemplaire a été livré le 2 octobre 2018 à l’Armée de l’air. Cela signifie qu’il est désormais apte à réaliser la mission de dissuasion nucléaire depuis la base aérienne 125 d’Istres (BA 125) et intègre des capacités de ravitaillement en vol intra et inter-théâtre ainsi que de transport stratégique.

Avion multirôles, l’A330 Phénix remplacera à termes les Boeing C-135 du groupe de ravitaillement en vol 2/91 « Bretagne », les Airbus A310 et A340 de l’escadron de transport 3/60 « Esterel » dont la déflation a d’ores et déjà commencé. Ce nouvel appareil garantira la réactivité, l’allonge et l’endurance afin d’assurer les différentes missions des forces aériennes stratégiques. D’ici 2023, la flotte Phénix permettra de projeter aux antipodes 20 Rafale en 48 heures.