7e année consécutive de l’exercice Royal Blackhawk

1ere compagnie du 35e régiment d'infanterie. [facebook du 35e régiment d'infanterie]
Temps de lecture estimé : < 1 minute

Du 7 au 18 octobre, le 1er régiment d’artillerie (1er RA) est devenu une véritable base multinationale en organisant pour la 7e année consécutive l’exercice Royal Blackhawk.

Interarmes, interarmées et interalliés l’exercice réunit durant une dizaine de jours quelque 450 militaires français, anglais, canadiens et belges.

Tous les ans depuis 2013, Royal Blackhawk est un exercice annuel d’aérocombat organisé par le 1er RA en territoire de Belfort et ses alentours pendant deux semaines. Il regroupe des aéronefs étrangers et des équipes de spécialistes de l’appui air-sol et permet ainsi aux unités du régiment de maintenir leurs capacités opérationnelles. Cette année se sont plus de plus de 400 militaires, armes et nationalités confondues – génie, artillerie, infanterie, hélicoptères de combat de l’armée de Terre mais aussi des participants venus de Belgique, du Canada et du Royaume-Uni.

Hélicoptères du 1er et 3e régiment d’hélicoptères de combat ont pu voler aux côtés des célèbres Chinook anglais qui participaient à la manœuvre, comme le 35e régiment d’infanterie, le 35e régiment d’artillerie parachutiste, le 31e régiment du génie et le 2e régiment de Hussard.

Comme chaque année, l’exercice reste réaliste et fidèle à ses objectifs, permettant ainsi d’entraîner les sections mortiers, les équipes d’observateurs et les troupes de manoeuvre participantes dans leur coeur de métier: Air assault, MEDEVAC, Close Combat Attack, Close Air Support via les JTAC (Joint Terminal Attack Controller) – c’est-à-dire les contrôleurs aériens avancés, tout en offrant l’opportunité d’expérimenter de nouvelles procédures et savoir-faire innovants.

C’est aussi l’occasion de s’entraîner avec nos alliés selon des procédures OTAN utilisées en opérations. Cet exercice est bien ancré dans sa région avec des phases d’entraînement à la Citadelle de Belfort et dans les environs de Baume-les-Dames.