Un nouveau commandeur au Corps de réaction rapide-France

Le général de corps d'armée Pierre GILLET (gauche) reçoit le fanion du CRR-Fr des mains du général de corps d'armée Vincent GUIONIE (droite) Commandant les Forces Terrestres. [SCH Amaury]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le jeudi 29 août 2019, le général de corps d’armée Laurent Kolodziej a remis le fanion du commandement du Corps de réaction rapide – France (CRR-Fr) avec émotion, avant de rejoindre l’Eurocorps.

Le général de corps d’armée Vincent Guionie, commandant des forces terrestres, a présidé la cérémonie et remis le fanion de commandement au général de corps d’armée Pierre Gillet.

Cette passation de commandement a été rehaussée par la présence de nombreuses autorités civiles et militaires, françaises et alliées, au cœur de la Citadelle, sur la place d’armes.

Le général de corps d’armée Pierre Gillet, qui a été chef d’état-major du CRR-Fr depuis septembre 2018, connait donc parfaitement l’unité opérationnelle. Il entame aussi un nouveau cycle pour préparer la certification en 2021, et l’appropriation de l’esprit guerrier: « on hérite d’une richesse humaine et opérationnelle que l’on doit à notre tour faire fructifier ».

Saint Cyrien, son parcours est marqué par son l’infanterie et la Légion Etrangère: il a servi successivement au 2è régiment étranger d’infanterie à Nîmes, à l’Ecole d’application de l’infanterie à Montpellier et au commandement de la Légion Etrangère. Il rejoint ensuite Paris, où il sert au bureau politique des ressources humaines de l’Etat-major de l’armée de Terre puis à l’état-major des Armées comme adjoint à la division des ressources humaines. Il occupe ensuite le poste d’adjoint planification du Centre de planification et de conduite des opérations. Il commande le 2e régiment étranger d’infanterie, puis prend le commandement de la 6è brigade légère blindée à Nîmes et celles des Ecoles militaires de Draguignan.

Le général Gillet a suivi la scolarité du collège interarmées de Défense et a été auditeur du Centre des hautes études militaires. Fort d’une solide expérience opérationnelle, il a été engagé au Tchad, en Arabie Saoudite et en Irak (1ère guerre du Golfe), à Djibouti, à deux reprises à Sarajevo, à trois reprises en république Centrafricaine et en république de Côte d’Ivoire.

Pour rappel, le CRR-FR est un quartier général multinational dont la France est le pays cadre et qui répond aux normes de l’OTAN. Avec environ 430 soldats de 14 pays alliés, la CRR-FR est le quartier général le plus haut niveau de corps d’armée déployable au sein des forces terrestres françaises. Le QG peut mener des opérations conjointes ou centrées sur la terre, à la fois sous l’égide de l’OTAN ou de l’UE, mais aussi sous commandement français ou en coalition.

De plus, environ 80 membres du personnel de la CRR-FR sont déployés chaque année pour renforcer les opérations nationales ou internationales. La CRR-FR est ainsi un acteur clé de la coopération entre l’Armée de Terre française et ses Alliés.