Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est désormais un rendez-vous majeur annuel immanquable pour la 4e brigade d’aérocombat (4e BAC). Pour la troisième année consécutive, elle organise un exercice de grande ampleur «BACCARAT 2019» du 16 au 26 septembre 2019 entre les camps militaires de Champagne et les plaines d’Alsace.

«BACCARAT 2019» vise à maintenir le haut niveau de préparation opérationnelle de la 4e BAC en combinant des phases de manœuvres et de tirs réels. Cet exercice permettra la coopération de quatre groupements tactiques interarmes à travers un scénario de combat de haute intensité. Ces groupements seront articulés autour des 1er, 3e et 5e RHC (régiment d’hélicoptères de combat), d’un bataillon multinational d’hélicoptères sous commandement espagnol et de la 13e demie brigade de Légion étrangère (13e DBLE). A noter également l’engagement d’hélicoptères britanniques au cours de l’exercice (hélicoptères Apache, WildCat et Chinook).

Placés sous l’autorité du général Frédéric Gout, commandant la 4e BAC, ils seront appuyés par le groupement de commandos parachutistes de la 11e brigade parachutiste, le groupement de commandos de montagne de la 27e brigade d’infanterie de montagne, un groupement renseignement multicapteurs, des unités d’artillerie, de génie et un détachement du 132e régiment d’infanterie cynotechnique (132e RIC). Ils seront soutenus par des détachements du train, du service de santé des Armées et du service des essences des Armées.

Tous les éléments de la brigade sont rassemblés en un seul et même exercice. Selon les dires d’un porte-parole de la 4e Brigade, le commandant Jérôme, interrogé par 45eNord.fr, l’exercice va permettre aussi de maintenir la capacité de pouvoir «manœuvrer avec beaucoup d’appareils en même temps».

Baccarat 2019 achève le cycle d’entraînement des troupes de la 4e brigade.

De plus, «il n’y a que au cours de cet exercice Baccarat que les pilotes pourront gérer ce paramètre de la masse des moyens qui sont déployés simultanément», de préciser le commandant.

L’exercice se déroule en deux phases sur zone de manœuvres immense qui fait 350 kilomètres par 150, tant en terrain militaire qu’en secteur civil !

La première phase a lieu entre le 18 et le 22 septembre pour des manœuvres aéroterrestres, en Champagne-Ardenne et dans la Meuse pour «fixer et neutraliser l’ennemi». La deuxième entre le 23 et le 24 septembre pour des «manœuvres aéroterrestres de relève sur position, d’attaque et de contre-attaque ennemi» en Moselle Est.

Chiffres clefs de Baccarat 2019

  • 2200 militaires
  • 50 hélicoptères
  • 80 véhicules blindés

Bien que le focus des armées se fasse beaucoup sur la bande sahélo-saharienne, et notamment avec une implication importante au Mali, l’exercice Baccarat est orienté sur un scénario «Europe centrale contre un ennemi robuste, avec des milices, mais aussi des forces conventionnelles».

Baccarat 2019 n’est même pas encore fini que déjà les planificateurs préparent Baccarat 2020 qui devrait se dérouler cette fois dans les Alpes pour une spécialisation… montagne évidemment !