Mali: les détails de l’attaque qui a fait plusieurs blessés

Opération de la force BARKHANE. (Ministère des Armées)
Temps de lecture estimé : 1 minute

L’État-major des Armées a dévoilé aujourd’hui quelques détails concernant l’attaque qui a eu lieu hier, lundi 22 juillet, visant notamment les forces militaires de Barkhane, au Mali.

Le lundi 22 juillet à 15h45 heure locale, l’entrée de la partie française du camp de Gao, camp partagé avec la MINUSMA et les Forces Armées Maliennes, a été attaquée par un véhicule suicide (SVBIED).

Deux personnes se trouvaient à bord du véhicule, qui était aux couleurs de la MINUSMA. L’attaque visait initialement l’entrée de la partie du camp des Forces Armées maliennes, mais les assaillants se seraient rabattus sur l’entrée française, en raison des conditions de circulation.

Le passager, qui avait revêtu un uniforme s’apparentant à celui des forces armées maliennes, a été neutralisé par la défense du camp, alors qu’il était sorti du véhicule pour utiliser une arme. Le conducteur est quant à lui décédé lors de l’explosion.

La robustesse du dispositif de protection du camp, alliée à l’action déterminée et conjointe des militaires français et estoniens a permis la neutralisation des assaillants et empêché toute intrusion.

Des militaires français et estoniens ont été pris en charge après cette attaque. Trois militaires, deux Estoniens et un Français, demeurent soignés par l’antenne médicale de Gao. Leur état n’inspire pas d’inquiétude.

Deux civils maliens ont été blessés lors de cette attaque. Ils ont été pris en charge par l’antenne chirurgicale de Gao. L’un d’eux est encore en soin, mais son pronostic vital n’est pas engagé.