Création de la cellule de coordination de l’intelligence artificielle de défense

La ministre des Armées, Florence Parly, à son discours sur l'intelligence artificielle, le 5 avril 2019. (DICoD)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’intelligence artificielle est cruciale pour la conduite des opérations militaires d’aujourd’hui et de demain. Pour plus d’efficacité et de simplicité, le ministère des Armées crée une porte d’entrée unique pour les questions d’IA (intelligence artificielle).

D’ici 2025, plus de 100 millions d’euros par an seront consacrés à ces nouveaux défis. D’ici 2023, plus de 200 experts seront recrutés.

Annoncée par la ministre des Armées Florence Parly lors de son discours «Intelligence Artificielle et Défense» le 5 avril 2019 à Saclay, la Cellule de coordination de l’intelligence artificielle de défense (CCIAD) est désormais créée. Logée au sein de l’Agence de l’innovation de défense (AID), cette structure sera chargée de piloter les travaux du ministère en matière d’IA. Elle s’inscrit dans les axes d’effort du ministère en termes d’innovation, révélés dans le document d’orientation de l’innovation de défense (DOID) publié le 11 juillet 2019.

Conduite par Michaël Krajecki, nommé le 1er juillet 2019 directeur de projet IA, la CCIAD rassemblera à l’horizon 2020, une dizaine d’experts pluridisciplinaires. Elle s’appuiera également sur les 200 experts et spécialistes en IA recrutés par le ministère d’ici 2023.

Michaël Krajecki est un expert en simulation numérique et IA. Il a développé de nombreux projets à l’échelle nationale et internationale avec des acteurs majeurs. Professeur à l’université de Reims Champagne-Ardenne, il a été responsable de plusieurs masters, en particulier sur le calcul à haute performance et la simulation. Il a également dirigé des thèses de doctorat au cœur des problématiques de l’IA.

Dans le cadre de la stratégie du ministère des Armées sur l’IA, un comité d’éthique ministériel sera par également mis en place avant la fin de l’année, comme annoncé par Florence Parly en avril dernier. Il aura notamment vocation à traiter, dès 2020, des questions posées par les technologies émergentes comme l’intelligence artificielle et leur emploi par l’homme dans le domaine de la défense

Créée le 1er septembre 2018, l’Agence est née de la volonté forte de la ministre des Armées de placer l’innovation au cœur de la transformation du ministère. L’Agence, en lien avec la Direction générale de l’armement (DGA), fédère tous les acteurs du ministère des Armées et toutes les actions qui concourent à l’innovation de défense. Avec un budget annuel de 1,2 milliard d’euros, l’Agence est le fer de lance et le catalyseur de l’innovation au sein du ministère. Elle met en œuvre la politique ministérielle en matière d’innovation, oriente les stratégies, coordonne et pilote les travaux réalisés par les états-majors, directions et services. Elle conduit les dispositifs de soutien à l’innovation, et collabore avec ses partenaires publics et privés, à l’échelle internationale.