Adieu aux armes du général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre [VIDÉO]

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Une cérémonie d’adieu aux armes du général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre, a eu lieu jeudi 11 juillet en soirée, en présence de la ministre des Armées Florence Parly.

En présence de nombreuses autorités civiles et militaires, dont Jean-Yves le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, le général d’armée François Lecointre, chef d’état-major des armées et l’amiral Bernard Rogel, chef d’état-major particulier du Président de la République, représentant le chef de l’Etat, la ministre a rendu un hommage fort à celui qui a commandé l’armée de Terre pendant cinq années.

«Vous n’êtes pas né général. Mais vous êtes né pour commander. Vous êtes une force tranquille, un homme de confiance, qui sait l’inspirer et la donner. Et c’est à toute l’armée Terre que vous avez redonné confiance ces cinq dernières années», a déclaré la ministre Parly dans son discours.

«Vous incarnez avec élégance et force, le style de commandement de l’officier français, fait d’esprit de discipline. Fait de détermination dans l’accomplissement de la mission, mais surtout d’attention à tous vos soldats», a-t-elle encore dit à propos du général Bosser.

Depuis le 1er septembre 2014, le général d’armée Jean-Pierre Bosser a conduit les principales réformes stratégiques de l’armée de Terre. Dans son éloge, la ministre des Armées a rendu hommage à ses 40 années passées au service des femmes et des hommes de l’armée de Terre, au service de la France, soulignant son esprit audacieux et visionnaire.

Initiateur du modèle d’organisation de l’armée de Terre «Au contact» présenté le 28 mai 2015, ses cinq années de commandement ont été marquées par la place centrale accordée à l’innovation et au renforcement de la présence des forces terrestres sur le territoire national.

Inlassablement à la recherche des meilleures conditions d’exercice du métier des armes, il est un des moteurs du programme Scorpion, et un ambassadeur de ce qu’il a nommé l’« esprit guerrier », socle de traditions et de valeurs essentielles de l’âme de l’armée de Terre.

Avec le souci constant de ses soldats, partageant avec la ministre la volonté d’une armée de Terre à « hauteur d’homme », le général Bosser a eu, tout au long de son mandat, une attention toute particulière pour les militaires blessés ainsi que pour les familles de soldats morts en opération.

Saint-cyrien de la promotion « général Lasalle » (1979-1981), le général d’armée Jean-Pierre BOSSER choisit l’infanterie de marine et les troupes aéroportées pour poursuivre une carrière militaire entamée dès 1970. Il sert longuement au 8erégiment parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) dont il a été le chef de corps de 2001 à 2003, avant de prendre le commandement de la 11ème brigade parachutiste, d’exercer les fonctions de sous-chef au sein de l’EMAT et de diriger la direction de la protection et de la sécurité de la Défense (DPSD, devenue DRSD depuis).

Le général Bosser quittera ses fonctions au soir du 30 juillet prochain.

Son successeur, le général de corps d’armée Thierry Burkhard, actuel général inspecteur de l’armée de terre, bénéficie de toute la confiance de la ministre pour faire fructifier et poursuivre les efforts et les réformes engagées par le général Bosser.