Le nouveau patrouilleur Antilles Guyane La Combattante a son premier commandant

Première prise de commandement du patrouilleur Antilles Guyane La Combattante, le 12 juin 2019. (Marine nationale)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le lieutenant de vaisseau Jean-Christophe Dherbécourt a été reconnu comme premier commandant du Patrouilleur Antilles Guyane (PAG) La Combattante par le contre-amiral Thierry Catard, adjoint à Brest de l’Amiral, commandant la force d’action navale, le 12 juin 2019.

Pour la petite histoire, le grand-père du lieutenant de vaisseau Dherbécourt se trouvait à bord de la précédente La Combattante, en 1944. C’est ce bâtiment qui amena d’ailleurs le général de Gaulle sur le sol français quelques jours plus tard, lui permettant de réaliser une courte mais cruciale visite.

Le troisième et dernier Patrouilleur Antilles Guyane de la Marine nationale vient donc de débuter ses essais.

Construite par Socarenam, La Combattante a vu sa coque produite par le site du constructeur à Saint-Malo. Elle a ensuite été remorquée à Boulogne-sur-Mer, où elle était en achèvement à flot depuis le mois de décembre. Ce programme entre maintenant dans sa dernière ligne droite avec les essais.

Le bâtiment a été officiellement baptisé le 12 juin 2019, où s’est déroulé à bord la première cérémonie de prise de commandement. Le patrouilleur gagnera ensuite Brest pour sa mise en condition opérationnelle et devrait dès la mi-juillet partir pour les Antilles, où il sera basé, plus exactement au Fort Saint-Louis, à Fort-de-France (Martinique).

Le lancement de ce patrouilleur a été décidé par Florence Parly, ministre des Armées suite à l’ouragan IRMA qui a touché les Antilles en septembre 2017 afin de renforcer les moyens des Forces Armées aux Antilles.

Mis à l’eau le 22 novembre 2018 à Saint-Malo, le PAG est le 3eme et dernier exemplaire de sa série. Avant d’être admis au service actif, le bâtiment et son équipage seront éprouvés en situation réelle.

La marraine du bâtiment, Marine Barnérias, a tenu à souligner son admiration pour l’esprit d’équipage et la résilience des marins face à la mer, «élément naturel indomptable» selon elle, qui font d’eux de véritables «combattants».

Les PAG ont vocation à assurer des missions de souveraineté: la police des pêches et la préservation des ressources halieutiques, la lutte contre les trafics illicites. La surveillance de la zone économique exclusive et des approches maritimes de la zone Antilles-Guyane viennent s’ajouter à ces dernières, par le biais de missions de service public, telles que la sauvegarde des personnes et des biens, le sauvetage et l’assistance à des personnes en mer, ainsi que la lutte anti-pollution.

CARACTÉRISTIQUES

  • Déplacement: 760 tonnes
  • Longueur: 61 mètres
  • Largeur: 9,5 mètres
  • Équipage: 24 marins
  • Vitesse maximale: 21 nœuds