Florence Parly visite la 6e FREMM Normandie, en fin de construction

À Lorient, la ministre des Armées Florence Parly visite la FREMM Normandie, le 25 juin 2019. (Ministère des Armées)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

La ministre des Armées Florence Parly a visité la nouvelle Frégate multi-missions (FREMM) Normandie appelée à rejoindre prochainement la Marine nationale, en présence d’Hervé Guillou, président-directeur général de Naval Group et de l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine nationale.

Dans son discours, Mme Parly s’est dit être convaincue que «venir à Lorient, c’est comprendre le savoir-faire de Naval Group, voir l’enthousiasme et la qualité de ceux qui y travaillent. Vous êtes aujourd’hui l’un des rares groupes industriels à assurer de bout en bout le développement et l’intégration des systèmes de combat. Vous faites vivre le territoire breton. Et je sais qu’avec les FREMM et les FDI, ce sont plus de 2000 collaborateurs qui voient leur activité pérennisée pour de nombreuses années».

Navires polyvalents, dotés de performances exceptionnelles en lutte anti-sous-marine et d’une capacité de frappe unique en Europe, les FREMM constituent l’ossature de la flotte de surface de la Marine nationale.

La Direction générale de l’armement (DGA) réalise actuellement les opérations de réception de la frégate Normandie, 6e FREMM destinée à la Marine nationale.

Le programme FREMM est conduit au sein de l’Organisation conjointe de coopération en matière de programmes d’armement (OCCAR), en coopération avec l’Italie. Il vise à renouveler la composante frégate de la Marine avec 8 bâtiments qui constitueront la colonne vertébrale de la flotte de surface.

Les FREMM, conçues, développées et entretenues par Naval Group, sont les seules frégates européennes à mettre en œuvre des missiles de croisière navals.

Comme le prévoit la loi de programmation militaire 2019-2025 la livraison de la 
6e FREMM interviendra en 2019. Les deux derniers bâtiments de la série (Alsace et Lorraine), dotés de capacités renforcées en défense aérienne, seront livrés à la Marine d’ici 2022.

5 frégates multi-missions sont déjà en service et ont démontré toute l’excellence de leur système de combat.

La ministre des Armées a ainsi rappelé que «le 12 mai dernier au large de l’Ecosse, la FREMM Bretagne a intercepté une cible supersonique à trajectoire plongeante, dont la détection par radar est particulièrement délicate.Cette prouesse, la FREMM la doit à son système de combat, fruit de l’expertise de Thales pour la sensibilité du radar multifonctions Héraclès, de MBDA et son savoir-faire en matière de missile et enfin de Naval Group, à l’origine du système de direction de combat SETIS».

La FREMM est un navire furtif, polyvalent, endurant et souple d’emploi, doté d’automatismes poussés. Sa mission principale est la maîtrise d’une zone d’opération aéromaritime, la frappe de précision dans la profondeur avec le missile de croisière naval, le soutien et l’appui aux opérations de projection.

Son système d’armes comprend le Caïman Marine, hélicoptère de combat embarqué multi-rôles, doté d’une capacité de lutte anti-sous-marine particulièrement développée. Le couple FREMM–Caïman représente un saut capacitaire dans le domaine de la lutte sous-marine, qui en fait un outil des plus performants au monde dans ce domaine. La FREMM est également équipée de l’ECUME, la nouvelle embarcation tactique des commandos marine.

La FREMM Normandie est armée depuis décembre 2018 par un équipage de conduite, placé depuis janvier 2019 sous les ordres du capitaine de vaisseau Jean-Baptiste Soubrier.

En lien avec la Direction générale de l’armement (DGA), l’équipage conduit actuellement des essais en partenariat avec les industriels, assure la conduite nautique et la sécurité du bâtiment lors des sorties à la mer et vérifie la conformité du navire avec la commande de l’État.

L’équipage se prépare et s’entraîne également pour prendre en charge le navire une fois que celui-ci sera livré à la Marine nationale, en vue de l’activité opérationnelle future du bâtiment.