Florence Parly à Bruxelles avec les ministres de la Défense de l’OTAN et de la coalition contre Daech

Vue générale de la réunion des ministres de la Défense des pays membres de l'OTAN. (OTAN)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La ministre des Armées Florence Parly a participé à la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN les 26 et 27 juin 2019 à Bruxelles.

Les discussions ont porté sur quatre thèmes: la réponse aux violations du traité sur les Forces nucléaires intermédiaires (FNI), l’innovation et les technologies de rupture (en présence de l’Union européenne), la posture de dissuasion et de défense de l’Alliance (qui inclut le sujet du partage du fardeau entre Alliés) et la mission de l’OTAN en Afghanistan (Resolute Support).

Cette réunion a notamment permis de lancer les échanges sur le thème de l’innovation technologique auquel la France est attachée car elle est la condition sine qua non de notre capacité à nous adapter à des défis sans cesse renouvelés.

Conformément aux orientations dessinées par le Président de la République, la réunion a également permis à la ministre de rappeler l’attachement de la France à la crédibilité et à l’équilibre de la posture de dissuasion et de défense de l’OTAN.

Soutien actif de l’initiative de réactivité de l’OTAN, la France est pleinement engagée dans la sécurité et la stabilité de la zone euro-atlantique. La France prône dans ce cadre un dialogue stratégique nourri avec la Russie, tout en restant ferme quant à nos attentes, notamment en ce qui concerne la situation en Ukraine.

Accord sur les munitions

Aux cotés de plusieurs alliés, la France a signé, par ailleurs, un mémorandum d’entente concernant la coopération multinationale pour la fourniture de munitions tactiquement décisives.

En vertu de cet accord, la Belgique, la France, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, l’Espagne et la Finlande prévoient de coopérer systématiquement pour l’acquisition de munitions navales afin de réaliser des économies d’échelle, et de faire ainsi baisser les prix à l’unité.

L’accord porte sur un large éventail de munitions, dont des missiles surface-air et des missiles surface-surface, des torpilles et des obus.

Les premières acquisitions en commun devraient intervenir prochainement.

La prochaine réunion des ministres de la défense de l’OTAN se tiendra les 23 et 24 octobre 2019. Elle permettra de préparer la réunion des chefs d’Etat et de gouvernement de Londres, en décembre.

Daech

Dans la foulée de cette ministérielle OTAN, elle a participé à la réunion des ministres de la Défense de la coalition contre Daech («Defeat Isis») qui s’est tenue à Bruxelles le 27 juin. Les ministres se sont entendus sur les axes d’efforts futurs de la coalition: poursuivre la lutte contre Daech plongé actuellement dans la clandestinité, affaiblir sa résilience, continuer à soutenir les partenaires locaux pour stabiliser les territoires repris à l’organisation terroriste.

En marge de ces réunions, Florence Parly s’est entretenue avec ses homologues américain, britannique, néerlandais, turc, estonien, suédois, roumain et émirien.

Les échanges ont porté principalement sur la situation au Sahel et au Levant, sur les tensions avec l’Iran et sur le développement de nos coopérations bilatérales de défense.