L’élève-officier Olivier Brisset de Saint-Cyr remporte la 2e édition du Prix Clemenceau [VIDÉO]

Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le concours d’éloquence 2019 du ministère des Armées s’est tenu le 27 mai à l’Hôtel national des Invalides, sous la présidence de madame Brigitte Macron,en présence de Florence Parly, ministre des Armées, du général d’armée François Lecointre, chef d’état-major des armées, et de nombreuses autorités civiles et militaires.

Placé sous le signe de la sincérité, de l’audace, de l’élégance et de la poésie, ce concourspermet à de futurs chefs militaires et cadres civils de célébrer la richesse de la langue française et de faire vivre l’esprit français.

6 candidats issus des grandes écoles militaires et civiles

Pour cette édition, six candidats issus de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, de l’École navale, de l’École de l’air, de l’École polytechnique ainsi que de Sciences Po Paris et HEC, se sont affrontés avec brio sous le regard bienveillant des membres du jury, dont l’académicien Erik Orsenna et l’avocat Bertrand Périer. Six minutes par prestation, suivies de questions-réponses avec le jury. Pour cette deuxième édition, chaque sujet était une citation de Georges Clemenceau.

Au fil des métaphores, des rimes et des bons mots des jeunes orateurs, le public s’est laissé surprendre, entre émotion et éclats de rire, avant de les applaudir.

Une jeunesse «talentueuse et ambitieuse»

Cette soirée a permis de «fêter la jeunesse talentueuse et ambitieuse, celle qui n’a pas peur, ni de s’engager, ni de s’affirmer»a déclaré Florence Parly, ministre des Armées.

Le prix Clemenceau a été remporté cette année par l’élève-officier Olivier Brisset de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, grâce à sa performance oratoire sur une citation de Georges Clemenceau: «On peut pardonner à son assassin, mais souffrir une humiliation, jamais !».

Le deuxième prix a été remis à Hicham Touili-Idrissi, étudiant de Sciences Po, quant à l’aspirant Thomas Mainguy de l’École Polytechnique, il se classe troisième.

La présentation de la soirée a été assurée par Carole Rousseau, journaliste et présentatrice, que la ministre des Armées n’a pas manqué de remercier, avant de conclure l’appel à candidatures pour la 3e édition, non sans inciter les femmes, manquantes cette année, à se présenter !