Deux morts dans l’accident d’un hélicoptère du 5 RHC

Un hélicoptère Cougar se pose sur l'aéroport de Tessalit. [EMA]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Deux personnes ont été tuées et cinq autres blessées, mercredi 15 avril, dans l’accident d’un hélicoptère militaire dans les Hautes-Pyrénées, a indiqué la préfecture. 

« Il y eu un accident d’hélicoptère sur la commune de Bouilh-Devant, dans les Hautes-Pyrénées. Il y avait sept personnes à bord, deux sont décédés, cinq personnes blessées ont été évacuées », a déclaré la directrice de cabinet de la préfecture des Hautes-Pyrénées. 

L’accident a eu lieu lors d’un exercice

L’accident s’est produit vers 16h30 dans cette commune située à 22 kilomètres au nord-est de Tarbes, près des limites du département du Gers. Deux des blessés ont été évacués par hélicoptères, deux par la route, vers les hôpitaux de Tarbes et Toulouse, a indiqué la préfecture.

L’appareil était un Cougar du 5e régiment d’hélicoptères de combat (RHC) de Pau. Cet hélicoptère de manœuvre, qui peut à la fois transporter des hommes ou du matériel, réalisait un exercice dans la zone, a précisé à l’AFP le porte-parole de l’Armée de terre Benoît Brulon. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident.

La ministre des Armées réagit

Florence Parly, ministre des Armées, a appris avec émotion et tristesse le décès de l’adjudant-chef Olivier MICHEL et du brigadier Vincent MONGUILLON du 5e régiment d’hélicoptères de combat. Ils participaient, avec cinq autres de leurs camarades, à un exercice d’hélitreuillage.

La ministre des Armées exprime toutes ses condoléances aux familles, aux proches, ainsi qu’aux frères d’armes des soldats ayant perdu la vie dans cet accident. Elle tient à leur faire part du soutien entier de la communauté de défense, en particulier de l’armée de Terre, en ce triste jour.  

La ministre tient à saluer l’action des forces de secours et du personnel de santé, intervenues rapidement sur le lieu de l’accident. Malgré le contexte actuel de crise du Covid-19, leur engagement a été exemplaire et a permis de prendre en charge immédiatement les cinq blessés. La ministre leur adresse ses vœux de prompt rétablissement.

La ministre adresse enfin toutes ses pensées au 5e régiment d’hélicoptères de combat, durement éprouvé. La France perd aujourd’hui deux soldats de très grande valeur, qui avaient choisi de consacrer leur vie à leur pays. Ils nous rappellent avec douleur l’engagement indéfectible des soldats, marins et aviateurs qui risquent leur vie chaque jour, à l’entraînement ou en opérations pour défendre la France. Toute la communauté de défense est aujourd’hui en deuil.