Décès d’un sauveteur plongeur héliporté durant un entraînement

Temps de lecture estimé : < 1 minute

C’est avec une profonde tristesse que Florence Parly, ministre des Armées, a appris le décès du sergent Pierre POUGIN.

Sauveteur plongeur héliporté de l’Escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées » de la base aérienne 120 de Cazaux (Gironde), il participait à un entraînement de mission de sauvetage (Search and Rescue). A ses côtés, un infirmier du Service de santé des armées affecté à l’antenne médicale de Cazaux, grièvement blessé, a été rapidement pris en charge par les secours.

Mercredi 29 avril 2020, au cours d’un entraînement à la mission permanente de Search and Rescue réalisé par un Caracal de l’Escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées », deux militaires ont chuté au sol dans des circonstances qui restent à établir.

La ministre des Armées exprime toutes ses condoléances à la famille, aux proches, ainsi qu’aux frères d’armes du sergent Pierre POUGIN. S’inclinant devant sa mémoire, elle tient à leur faire part de l’indéfectible soutien de la communauté de défense, en particulier de l’Armée de l’air. La ministre adresse ses pensées ainsi que tout son soutien dans cette épreuve à l’infirmier blessé.

Grâce à un entrainement constant, à des savoir-faire exigeants et à leur engagement sans faille, ces militaires portent secours à leurs concitoyens et sauvent des vies depuis le ciel, en métropole comme en outre-mer.

Soldats, marins, aviateurs, ils sont chaque jour des milliers à veiller sur les Français, avec discrétion et abnégation.