COVID-19: les élèves des écoles militaires de santé en renfort

Les élèves d'EMSLB écoutent l'élocution du médecin Général Ausset, commandant de l'école. Le 24 mars 2020, à Bron. [Jeremy B./Armée de Terre]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Depuis le 21 mars, 232 élèves des écoles militaires de santé de Lyon-Bron (EMSLB) ont été envoyés en renfort des hôpitaux d’instruction des armées qui participent activement à la lutte contre le COVID-19.

Face à la crise sanitaire que traverse notre pays, les étudiants en santé ont un rôle crucial à jouer dans l’engagement de la communauté médicale. A ce titre, en tant que futurs acteurs de santé militaires, les élèves médecins, pharmaciens, infirmiers et aides-soignants des EMSLB sont aussi mobilisés. Ils représentent un renfort important. Ils sont encadrés par les professionnels du service de santé des armées afin d’exercer leur mission dans les meilleures conditions au sein des HIA mais aussi de l’EMR déployé à Mulhouse.

La sécurité des patients et des élèves est la priorité des EMSLB. Avant leur départ, les élèves ont suivi une formation aux règles d’hygiène, habillage et déshabillage spécifique à la prise en charge de patient contaminé, dispensée par la cheffe du département des formations militaires et la cellule médico-opérationnelle. Après un cours théorique sur les symptômes, risques de contaminations et mesures préventives, ils ont suivi un atelier pratique sur les procédures d’habillage et déshabillage appliquées à l’HIA Desgenettes. « Vous serez sous la responsabilité d’un superviseur chargé de contrôler vos gestes. Le but est d’offrir le moins de surface cutanée voire muqueuse au virus en cas de projection d’un patient » explique la médecin en chef Sonia. L’objectif est de les préparer à leur mission et de limiter le risque de contamination. Le renfort est prévu jusqu’au 30 avril.

Rassemblés sur la place d’armes, les élèves ont été encouragés par le médecin général Ausset, commandant les EMSLB : « Vous êtes réunis pour aller sur le front d’une nouvelle guerre. Ce que vous allez voir et vivre va être difficile. Je voulais vous remercier, vous féliciter et vous mettre en garde » a-t-il déclaré.

Leur vocation de futur soignant militaire prend tout son sens dans cette nouvelle crise sanitaire. Cette nouvelle épreuve collective sera surmontée grâce à l’engagement de tous la mobilisation de nos élèves auprès des soignants du Service y participe.