Coronavirus Covid-19 : le ministère des Armées mobilisé

Le ministère des Armées est mobilisé aux côtés du ministère de la Solidarité et de la Santé dans le cadre des mesures adoptées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Coronavirus Covid-19 [O. Fabre/Armée de l'Air]
Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le ministère des Armées est mobilisé aux côtés du ministère de la Solidarité et de la Santé dans le cadre des mesures adoptées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Coronavirus Covid-19.

Le ministère des Armées applique, dans toutes ses emprises, la stratégie définie par le ministère de la Santé pour combattre, limiter et freiner la transmission du virus. Les consignes de prévention et d’hygiène sont diffusées et rappelées. Et afin d’assurer la continuité des missions, des mesures complémentaires sont adoptées, comme, par exemple, le contrôle préalable des personnels embarquant sur des bâtiments de la Marine nationale ou la limitation des déplacements à l’étranger vers les zones à risques.

Une enquête épidémiologique est toujours en cours sur la base militaire de Creil, dont plusieurs agents, civils et militaires ont été testés positifs.

Lors de son point de situation, dimanche 1er mars, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a assuré que les militaires de l’escadron Esterel, basés à Creil et ayant participé au rapatriement des Français de Wuhan, ne sont pas à l’origine de l’importation du virus dans le département. «  La piste d’un vol de retour de Wuhan et contaminant doit être abandonnée, a expliqué le directeur général de la Santé. Ce vol n’avait à bord aucun passager positif et je vous rappelle que toutes les personnes avaient été testées à deux reprises, et les équipes à bord avaient été protégées puis surveillées pendant 14 jours. »

Le Service de santé des armées (SSA) est pleinement engagé pour accélérer le travail d’enquête avec les autorités du ministère de la Santé.

Toutes les personnes ayant été en contact avec le personnel actuellement hospitalisé au CHU d’Amiens ont été interrogées dans le cas de l’enquête épidémiologiqueToutes les personnes identifiées par l’enquête comme ayant été en contact avec les malades mais n’ayant pas été diagnostiqués positivement sont actuellement sous surveillance, et font l’objet d’un protocole de suivi avec mise en confinement à domicile.

S’agissant des mesures prises sur la base de Creil, toutes les consignes préconisées par le MSS sont mises en œuvre, notamment s’agissant du respect de règles d’hygiènes strictes. Toutes les activités collectives, les stages et les exercices ont été suspendues, de même que les liaisons entre la base aérienne et les autres emprises militaires. Tous les personnels devant partir en opération prochainement sous soumis à un protocole de confinement de 14 jours. Des mesures ont également été prises pour limiter l’activité au minimum de personnel nécessaire, afin de limiter les effectifs présents sur la base où en temps normal travaillent 2500 personnels.

Attention aux fausses informations 

Ces derniers jours, de nombreux médias ont relayé des informations erronées sur la transmission du coronavirus dans l’Oise. Nous démêlons le vrai du faux :

NON, les militaires de l’escadron Estérel qui ont réalisé l’opération de rapatriement Wuhan-Paris le 31 janvier 2020 n’ont pas ramené le coronavirus de Chine.

Le personnel ayant participé à cette opération était équipé de masques de type FFP2, offrant un très haut niveau de filtration, habituellement destinés au personnel de soin.

Arrivé à l’aéroport de Wuhan, l’équipage de l’escadron Estérel est resté à bord de l’avion pour accueillir les 193 ressortissants français, tous asymptomatiques et autorisés à embarquer après contrôle médical réalisé à Wuhan par des équipes spécialisées du ministère de la Santé. Aucun membre de l’équipage n’est entré sur le territoire chinois. Au retour de l’avion, l’équipage a bénéficié du protocole de surveillance durant 14 jours passés à domicile. Leur température a été prise deux fois par jour. Après 14 jours de surveillance : aucun n’a présenté de symptôme.

Des incertitudes ont porté sur une membre de l’équipage et son conjoint qui, d’après l’enquête épidémiologique, ont potentiellement été en contact avec le cas de l’ouvrier civil de Creil. Tous deux ont été testés et sont négatifs. Une précaution qui confirmait un constat : aucun des personnels militaires ayant participé à la mission de rapatriement entre Wuhan et Istres ne présente des symptômes du Coronavirus.   

NON, il n’y a aucun lien entre ce vol Wuhan-Paris et la transmission du coronavirus dans l’Oise.

Les 193 passagers du vol, asymptomatiques, ont été confinés durant 14 jours dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet. Chaque passager a fait l’objet d’un suivi clinique étroit et s’est soumis à un test diagnostic du Coronavirus Covid-19 avant la sortie du centre où ils étaient confinés. Les 193 tests biologiques sont revenus négatifs. Aucun des passagers n’était donc malade.

L’enquête épidémiologique en cours dans l’Oise a conclu qu’il n’y avait aucun lien entre le vol de retour de Wuhan et le « patient 0 » de l’Oise. 

NON, aucun personnel de l’Escadron Esterel n’a fait d’intervention au collège ou au lycée de Crépy-en-Valois au mois de février.

Contrairement à des affirmations qui circulent sur les réseaux sociaux, aucun personnel de l’Escadron Esterel de la Base aérienne de Creil ayant participé au rapatriement de ressortissants français entre Wuhan et Istres n’a donné de conférence ni au collège ni au lycée de Crépy-en-Valois au cours du mois de février.

Informations pratiques

Le ministère des Armées est mobilisé aux côtés du ministère de la Solidarité et de la Santé dans le cadre des mesures adoptées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Coronavirus Covid-19.

En cas de symptômes (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :

  • Contactez le Samu Centre 15 en mentionnant vos symptômes et votre séjour récent.
  • Evitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque.
  • Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

Mesures de prévention

  • Se laver les mains régulièrement.
  • Tousser ou éternuer dans son coude.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique.
  • Porter un masque si on est malade.
  • Ne pas se serrer la main ni se faire la bise.

Un numéro vert répond à toutes vos questions sur le Coronavirus COVID-19, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.

Tout savoir sur le Coronavirus Covid-19 : www.gouvernement.fr/info-coronavirus