Thales et Dassault notifiés pour le nouveau programme d’avions de renseignement stratégique

Trois Falcon 8X modifiés de Dassault Aviation remplaceront les deux Transall C-160 Gabriel à partir de 2025, dans le cadre du projet ARCHANGE. [DICOD]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le 30 décembre 2019, la DGA a notifié à Thales et à Dassault Aviation le contrat visant à équiper d’une «Capacité universelle de guerre électronique» (CUGE) les futurs avions de renseignement stratégique de l’Armée française.

La notification de la commande porte sur les deux premiers appareils. La CUGE équipera à terme les trois Falcon 8X de Dassault Aviation qui remplaceront les deux Transall C-160 « Gabriel » de l’Armée de l’air à partir de 2025.

Face au développement des technologies numériques appliquées au champ de bataille du futur les forces armées renforcent leurs capacités de renseignement. Sur les théâtres d’opérations les armées doivent pouvoir maîtriser des situations tactiques de plus en plus complexes en temps réel grâce à des équipements de surveillance qui permettent aux services de renseignement de prendre la meilleure décision.

Dans la course à l’anticipation que nécessite la lutte pour la sécurité nationale, la connaissance des risques, et donc un renseignement fiable, constitue l’élément clé des décisions en appui aux opérations. Thales en coopération avec Dassault Aviation est fier d’accompagner les Forces françaises tout au long de ce programme stratégique qui renouvelle les capacités de renseignement du pays en développant le successeur du Transall Gabriel dans le cadre de l’Europe de la défense.

Nadim Traboulsi, Directeur du programme ARCHANGE chez Thalès

Thales a développé, en partenariat avec Dassault Aviation, la DGA et les Forces armées, les technologies de pointe liées au renseignement électromagnétique au travers de plusieurs Plans d’Etude Amont (PEA). Thales réalisera l’ensemble des capteurs de la charge utile et l’intégration, du système d’ensemble à bord des Falcon 8X de Dassault Aviation.

Grâce aux dernières technologies, le système permettra pour la première fois de détecter et d’analyser simultanément les émissions radio et les signaux radar. A ce titre, Thales fournira des antennes multi-polarisation, ainsi que ses technologies d’intelligence artificielle qui permettent d’améliorer les traitements automatiques.

Les informations recueillies par les systèmes seront ensuite analysées par des spécialistes de l’écoute et du renseignement et viendront alimenter les bases de données des armées. Le programme prévoit également une plateforme d’entraînement au sol . En s’appuyant à nouveau sur l’expertise de Thales, les forces françaises accroîtront significativement leurs capacités de renseignement électromagnétique et bénéficieront d’un avantage déterminant dans la connaissance de l’environnement stratégique.