Mission Foch: déploiement de la TF473

Le porte-avions Charles de Gaulle appareille de son port-base de Toulon pour un déploiement opérationnel de plusieurs mois, le mardi 21 janvier 2020. [Sébastien Chenal/Marine Nationale]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Edouard Philippe, Premier ministre, et Florence Parly, ministre des Armées, ont embarqué à bord du porte-avions Charles de Gaulle les 22 et 23 janvier 2020, à l’occasion de son départ en mission.

Comme annoncé par le Président de la République lors de ses vœux aux Armées, le groupe aéronaval sera déployé en Méditerranée orientale pour un mois dès fin janvier où il renforcera la participation de la France à la lutte contre le terrorisme au sein de l’opération Chammal, composante française de la coalition internationale contre Daech.

Le groupe aéronaval poursuivra ensuite sa mission en Atlantique et en Mer du Nord. Il participera à plusieurs exercices multinationaux.

Les bâtiments composant le Groupe Aéronaval ont quitté Toulon mardi 21 janvier, pour la mission Foch. Ce déploiement de trois mois mènera leurs équipages de la Méditerranée orientale pour appuyer les forces françaises de l’opération Chammal, à l’océan Atlantique et en mer du Nord où ses activités seront orientées majoritairement vers des exercices de coopération avec nos alliés américains et européens.

Ce déploiement répond à quatre objectifs majeurs :

  • le déploiement opérationnel dans des zones d’intérêt stratégique au profit de la sécurité de l’Europe et de la stabilité de ses approches ;
  • le maintien de l’engagement opérationnel de la France et de la Marine nationale dans la lutte contre le terrorisme en contribuant à la Coalition internationale contre Daech ;
  • le maintien du très haut niveau d’interopérabilité avec nos partenaires européens et de l’OTAN ;
  • l’entretien de la qualité des relations qui lient la France et ses partenaires internationaux.

LA COMPOSITION DU GROUPE AÉRONAVAL

Au départ de Toulon, le groupe aéronaval était composé du porte-avions Charles de Gaulle, du groupe aérien embarqué, de la frégate multi-missions (FREMM) Auvergne, de la frégate de défense aérienne (FDA) Chevalier Paul, du bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Var, de la frégate grecque HS Spetsai et d’un sous-marin nucléaire d’attaque. Tout au long du déploiement, différents bâtiments français* et étrangers (espagnol, portugais, belge, néerlandais et allemand) ainsi qu’un avion de patrouille maritime Atlantique 2 intègreront ou auront des interactions avec le groupe aéronaval.

Le groupe aérien embarqué compte 18 Rafale Marine, 2 avions E-2C Hawkeye, 1 hélicoptère Caïman marine et 2 hélicoptères Dauphin Pedro.

*le BCR Somme, le BCR Marne, la FREMM Bretagne, la FREMM Normandie, la frégate légère furtive (FLF) Surcouf, la frégate anti-sous-marine (FASM) La Motte-Picquet.