Le 1er Spahis traverse l’histoire et la Normandie lors d’un raid unique

[Armée de Terre]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Du 6 au 9 janvier, 102 soldats du 1er régiment de spahis se sont lancés dans un raid de 70 kilomètres entre Alençon et Argentan. En traversant la Normandie, nos spahis ont rendu hommage à leurs anciens qui, du 12 au 15 août 1944, combattaient aux côtés de la 2e division blindée.

70 kilomètres de marche sous la fine pluie Normande pour se rendre au mémorial de Montmorel, lieu de la bataille de «La poche de Falaise». C’était le programme de nos 102 spahis. Objectif du raid ? Forger l’esprit guerrier de l’escadron par son histoire et renforcer la cohésion autour de la préparation opérationnelle du groupe.

Lors de ce raid tactique, les spahis ont traversé la Normandie en marchant dans les pas de leurs aînés. Le niveau de précisions de l’exercice a permis aux soldats de s’identifier à leurs prédécesseurs : contexte, lieu, ordre d’opération, etc. Au-delà du symbole historique, l’élaboration de la tactique de combat a rappelé à tous le côté opérationnel de l’exercice, le but étant aussi de se préparer à leur prochaine mission. 

La veille du raid, l’ordre d’opération était transmis aux chefs de pelotons. Analyse du contexte, préparation des tactiques de combat, choix de manœuvre, l’opération demandait aux militaires de traverser les lieux emblématiques de l’histoire où le 1er RS a évolué lors de l’épopée de la 2e DB.

«Au fur et à mesure du raid, nous avons revu la tactique des combats menés en 1944 pour en tirer des enseignements» explique le capitaine Romain.


Le 1er RS hérite des traditions du 1er régiment de marche de spahis marocains, créé pendant la Seconde Guerre mondiale par les Forces françaises libres.  En 1942, ce régiment est placé sous les ordres du colonel Jean Rémy. Ils deviennent le régiment de reconnaissance de la 2e DB. Le 1er RMSM combat en France et en Allemagne, s’illustrant à de nombreuses reprises et remportant de nombreux combats.