Retour en images de la cérémonie hommage aux 13 soldats décédés au Mali [PHOTOS/VIDÉO]

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Un hommage national a été rendu, lundi 2 décembre, aux soldats morts pour la France lors d’une mission de combat à Gao (Mali), la semaine dernière, alors que deux hélicoptères sont rentrés en collision.

La journée, forcément émouvante et éprouvante, a débuté par une mobilisation impressionnante des citoyens au passage du cortège funèbre, sur le pont Alexandre III. De nombreux militaires et anciens combattants ont aussi rendu hommage aux 13 militaires décédés en les saluant, avant d’assister en début d’après-midi à la cérémonie des Invalides.

Au son des tambours, portés par les camarades des soldats tués, les cercueils drapés des couleurs nationales ont été disposés devant le président de la République, Emmanuel Macron.

«Je m’incline devant leur sacrifice», «ils sont morts pour nous tous»… Lors de la cérémonie aux Invalides, le président a prononcé un éloge funèbre pour les treize militaires disparus, avant de leur remettre la Légion d’honneur à titre posthume.

«Au nom de la nation, je m’incline devant leur sacrifice, devant la douleur des familles, devant les parents, les épouses, les compagnes, les enfants. (…) Ils sont morts en opération, pour la France, pour la protection des peuples du Sahel, pour la sécurité de leurs compatriotes et pour la liberté du monde, pour nous tous qui sommes là…», a déclaré le chef de l’Etat.

Opération BARKHANE

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014 et fait suite aux opérations Serval et Épervier.

Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne: Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad.

Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.