Passage sous commandement français du Corps européen

200
Cérémonie de passation de commandement du Corps européen [EMA]
Temps de lecture estimé : 1 minute

Le 5 septembre 2019, le général François Lecointre, chef d’Etat-major des armées, a participé à la cérémonie de passation de commandement du Corps européen qui avait lieu au parc de l’Orangerie à Strasbourg.

Le Général de Corps d’Armée français Laurent Kolodziej a succédé au Général de Corps d’Armée allemand Jűrgen Weigt pur prendre le commandement de cette entité dont l’état-major est basé à Strasbourg. Organisée sous le patronage du général Eberhard Zorn, chef d’Etat-major allemand également président du Comité commun du Corps européen, cette cérémonie était l’occasion de rappeler le sens de la mission du Corps européen créé 1992 : la défense des Européens.

Cette cérémonie a été l’occasion de rappeler les missions accomplies par le Corps européen en valorisant sa souplesse d’emploi. Pouvant être mis au service de l’OTAN comme de l’Union européenne, ce dernier constitue, en effet, un véritable atout pour exercer la défense des Européens.

En 2020, le Corps européen prendra le commandement de la composante terrestre de la force de réaction rapide de l’OTAN (NRF). A ce titre, l’exercice de certification OTAN qui aura lieu en novembre prochain constituera un jalon central. Lors de son entretien avec le général Kolodziej, le général Lecointre a souligné l’importance de cette échéance. Il lui a également témoigné toute sa confiance pour les deux années de mandat qui s’annoncent.

Entre 1998 et 2012, l’état-major du Corps européen a été déployé comme unité de commandement au profit des opérations de l’OTAN menées en Bosnie, au Kosovo et en Afghanistan. Progressivement, ses missions se sont étendues et diversifiées : entre 2015 et 2018, le Corps européen a été déployé à quatre reprises dans le cadre des missions de formation de l’Union européenne au Mali et en République centrafricaine (EUTM Mali et EUTM RCA).