Temps de lecture estimé : 3 minutes

Aujourd’hui, au nom du ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, la secrétaire parlementaire du ministre des Aînés et députée de Longueuil-Charles-LeMoyne, Sherry Romanado, a visité la garnison Montréal pour souligner de nouvelles initiatives visant à mieux soutenir la Réserve des Forces armées canadiennes.

Un nouveau programme d’investissement dans l’infrastructure de la Réserve prévoit environ 250 millions de dollars pour la réparation et la modernisation des manèges militaires et des installations d’instruction de la Réserve dans l’ensemble du Canada au cours des cinq prochaines années. On s’attend à ce qu’environ 38 millions de dollars soient investis dans des travaux d’entretien et de réparations immédiats partout au pays cette année, dont 15,8 millions de dollars pour les manèges militaires du Québec, ce qui aidera à favoriser les occasions économiques pour les entreprises locales.

On estime à 2,4 millions de dollars le montant prévu pour les manèges militaires de Montréal en 2019-2020. Plus de 2,2 millions de dollars sont investis dans la construction d’un nouvel édifice à la garnison de Montréal afin de fournir aux réservistes un terrain de parade et une aire d’entreposage. Ces investissements stratégiques permettront à nos installations de répondre à la croissance future de la Réserve, et de pouvoir tenir compte des nouvelles capacités et du nouveau matériel nécessaires pour répondre aux besoins évolutifs d’une Force de réserve moderne.

La solde de la Force de réserve a également été soulignée, car elle est en cours de restructuration pour s’aligner au solde de la Force régulière, lorsque les exigences du service sont semblables. La nouvelle méthode pour la Force de réserve applique la même solde de base que celle que reçoit la Force régulière, plus les éléments de la spécificité militaire qui s’appliquent aux réservistes. Les réservistes recevront plus d’argent dans le cadre de ce nouveau système afin de les rémunérer plus équitablement pour leurs services importants.

Citations

« Le gouvernement s’efforce d’aider les femmes et les hommes en uniforme à accomplir le travail difficile que nous leur demandons. Une Force de réserve forte, moderne et compétente est essentielle au succès opérationnel de nos militaires. C’est pourquoi le gouvernement investit dans la modernisation des infrastructures fonctionnelles et écologiques pour appuyer la formation et la croissance future de la Réserve. »

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

« Les membres de la Force de réserve constituent un élément essentiel des Forces armées canadiennes, et il nous incombe de veiller à ce qu’ils disposent du matériel et de l’infrastructure dont ils ont besoin pour s’entraîner et se préparer à leurs tâches. Au-delà de l’état de préparation des Forces, ces investissements créent des possibilités économiques pour les entreprises locales dans les régions avoisinantes et contribuent à la croissance de la classe moyenne. Ce financement est un investissement en l’avenir, aujourd’hui. »

Sherry Romanado, secrétaire parlementaire du ministre des Aînés et députée de Longueuil-Charles-LeMoyne

Faits en bref

  • Les projets seront identifiés avec les unités de la Réserve et classés par ordre de priorité en fonction de leurs besoins en matière d’infrastructure cernés dans une demande de propositions annuelle.
  • Dans le cadre de la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, le gouvernement s’engage à augmenter la taille de la Première réserve de 1500 personnes pour atteindre un effectif total de 30 000 militaires. Ce programme d’investissement permettra de s’assurer que les réservistes disposent de l’infrastructure nécessaire pour appuyer le rôle vital qu’ils jouent dans la représentation des intérêts canadiens au pays et à l’étranger.
  • La Défense nationale analyse également l’infrastructure de sa Réserve afin d’aider à définir les besoins à long terme des réservistes. Une étude est en cours à Edmonton, et une autre étude dans la région du Grand Vancouver est prévue pour 2019-2020. Les résultats éclaireront les plans futurs de modernisation des installations dans l’ensemble du pays.
  • Auparavant, la rémunération des réservistes équivalait simplement à 85 % du total versé aux membres de la Force régulière. La solde de la Force régulière comprend deux volets : la solde de base et le facteur militaire. Ce dernier correspond à un pourcentage qui est ajouté à la solde de base des membres des Forces armées canadiennes et qui tient compte des exigences supplémentaires auxquelles les militaires sont assujettis et qui ne touchent pas la majorité des fonctionnaires.