Patrouille de France, équipe de voltige et Rafale de passage à Agde [PHOTOS/VIDÉO]

361
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Patrouille de France, équipe de voltige et Rafale solo display se sont donnés rendez-vous au Cap d’Agde ce 18 juillet 2019 pour un spectacle aérien des plus enlevant !

Ce sont les ambassadeurs de l’Armée de l’air. Ils volent sur des Alphajet, des Rafale ou bien d’Extra 330. Les membres de la Patrouille de France, du Rafale Solo Display et de l’Équipe de voltige avaient donné de grands espoirs à la population de la région Occitanie et des nombreux touristes, en annonçant leur venue au Cap d’Agde pour une série de démonstrations. Et ces espoirs n’ont pas été déçus !

«Avant tout, la patrouille de France c’est une aventure humaine. C’est la mise en avant des savoirs faire opérationnels; les avions volent près, c’est impressionnant, mais c’est ce que les pilotes de chasse font au quotidien […] pour défendre la France et son espace aérien et protéger tous nos concitoyens», a rappelé en interview pour 45eNord.fr, le lieutenant-colonel Renaud Riquin, Directeur des équipes de présentation de l’armée de l’air.

Durant près d’une heure les avions se sont succédé les uns après les autres, passant de la voltige en Extra 330, à la Patrouille de France en Alphajet, en passant par le – bruyant – Rafale, dont les petits (ou grands) frères sont déployés en théâtre opérationnel pour combattre le terrorisme.

Véritable clou du spectacle, la patrouille de France – facilement reconnaissable avec leur panaches de fumées tricolores – a, comme toujours ébloui petits et grands avec ses figures impressionnantes où se croisent et s’entrecroisent les avions, qu’ils soient à huit, à quatre ou à deux, bien souvent à quelques mètres de distance.

Après de nombreuses années de service au sein de l’Armée de l’air, le capitaine Alexis Busque, est devenu pilote dans l’Équipe de voltige. S’il a choisi de lever la main et demander à intégrer cette prestigieuse équipe, c’est avant tout pour «la représentation de l’Armée de l’Air qui est intéressante. Il faut aimer être au contact des gens et bien sûr bien représenter notre institution».

En tout cas, avec près de 32° au mercure, les fans ne se sont pas découragés pour admirer les prouesses de nos pilotes de l’Armée de l’air et sont repartis avec appareils photos et téléphones remplis de belles images et avec la fierté de voir que la France est bien représentée, et peut-être des idées de carrière pour les plus jeunes!