Le général Pascal Facon prend les commandes de Barkhane

395
Le général Facon remplace le général Blachon à la tête de la Force Barkhane. [Ambassade de France au Mali]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le général Frédéric Blachon a quitté le commandement de l’Opération Barkhane pour être remplacé par le général Pascal Facon.

Dans un tweet, la ministre des Armées Florence Parly «remercie pour son engagement à la tête de la plus grande opération extérieure française» le général Blachon et assure que son successeur «a toute ma confiance pour continuer cette indispensable mission».

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014.

Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS): Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad.

Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Une tournée pour les alliés locaux

Le 23 juillet, le commandant entrant de la force Barkhane le général Pascal Facon accompagné de son prédécesseur le général Fréderic Blachon, avait indiqué au ministre de la Défense du Mali que sa mission est de continuer ce que le général Blachon a commencé.

Il a aussi salué les actions «remarquables» des Forces armées maliennes qui ne cessent de monter en puissance. Il a d’ailleurs exprimé sa détermination d’agir ensemble, avec les maliens, la Force conjointe du G5-Sahel, la MINUSMA et l’EUTM pour atteindre les objectifs fixés.

Au Burkina Faso, le 24 juillet, le général Frédéric Blachon a dit au président Roch Marc Christian Kaboré qu’il s’agit d’une «mission de longue haleine qui demande du temps, de la détermination et de l’abnégation. Et je sais que l’armée burkinabè dispose d’hommes de qualité pour cette mission».

Les commandants entrant et sortant de la force Barkhane se sont entretenus le 25 juillet avec le président de la république nigérienne Issoufou Mahamadou.

A l’issue de l’entretien, le commandant sortant de Barkhane a fait le point sur une année de coopération avec l’armée nigérienne.

«Nous avons beaucoup travaillé face à un adversaire résolu, d’une grande cruauté et qui nécessite que tout le monde se coordonne de manière à pouvoir éradiquer cette menace», a-t-il fait savoir.

Le général Fréderic Blachon de poursuivre: «Nous avons eu l’occasion d’évoquer les succès que nous avons pu avoir, ce qu’il convient de faire à la fois pour pouvoir le chasser là où il est».

«Je lui ai garanti que Barkhane serait dans la continuité avec mon successeur et que avec de la patience du courage de l’abnégation dont font preuve tous les soldats nigériens, nous arriverions à terrasser cet adversaire», a assuré encore le commandant sortant de Barkhane.