Fin du stage Belouga 19-01 et Jaguar 19-01 pour les commandos parachutistes de l’air

547
Fin du stage Belouga 19-01 et Jaguar 19-01 pour les commandos parachutistes de l’air. (Mathilde Defossez/Armée de l'air)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Jeudi 4 juillet 2019, à la tombée de la nuit, a eu lieu une cérémonie au flambeau au cours de laquelle les stagiaires Belouga et Jaguar de la promotion «adjudant-chef Girard-Bon» ont reçu leur brevet militaire de commando des forces spéciales air, leur fourragère et leur insigne du 602GIA (groupe d’infanterie de l’air).

Ce précieux sésame, acquis au terme de longues semaines de qualification, leur permet d’être désormais affectés au commando parachutiste de l’air n°10 (CPA 10). 

Cette cérémonie est venue clôturer un stage intense au cours duquel les stagiaires, issus pour la majorité du CPA 20 et du CPA 30 mais aussi des escadrons de protection des bases aériennes, ont acquis les techniques de base et la connaissance des procédures liées aux opérations spéciales.

Qu’ils soient officiers, sous-officiers ou militaires du rang, les hommes servant en unité de protection ou en commando parachutiste de l’air appartiennent à la spécialité des « fusiliers commandos de l’air ». 

Après avoir suivi une formation générale dans l’une des écoles militaires de l’Armée de l’air (École de l’Air à Salon-de-Provence ; école de formation des sous-officiers de l’Armée de l’air à Rochefort ; centre de préparation opérationnelle du combattant de l’Armée de l’air à Orange), le commando reçoit une formation de spécialisation qui, en fonction du brevet professionnel obtenu, autorise l’accès à des emplois dans les unités de la brigade aérienne des forces de sécurité et d’intervention (BAFSI).

Cette formation de spécialisation compte quatre niveaux correspondant à quatre types de brevets militaires professionnels :

  • le brevet militaire de fusilier de l’air, obtenu au terme du stage «Maquis», permet d’assurer la protection en escadron de protection (EP)
  • le brevet militaire de fusilier parachutiste de l’air ou le brevet militaire de maître-chien parachutiste de l’air, obtenu au terme du stage «Matou», permet d’aller en EP ou en CPA
  • le brevet militaire de commando parachutiste de l’air, obtenu au terme du stage «Attila», permet d’accéder aux CPA 20 et 30 et d’y occuper un emploi en cellule spécialisée
  • le brevet militaire de commando des forces spéciales air, obtenu au terme du stage «Belouga», permet d’être affecté au CPA 10