Centrafrique: la France prend la tête de la mission de l’EUTM

Transfert de pouvoir à l'EUTM RCA. (MINUSCA)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La ministre des Armées Florence Parly a assisté aujourd’hui à la prise de commandement par la France de la mission EUTM-RCA (European Union Training Mission), à Bangui, en République centrafricaine.

Le général Eric Peltier succède au général portugais Herminio Maio, pour un mandat de six mois renouvelable.

En tout, 300 soldats français sont actuellement déployés en République centrafricaine, au sein de l’EUTM RCA, de la MINUSCA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine) ou dans des missions de coopération.

Aux côtés de Marie-Noelle Koyara, ministre de la défense de la République centrafricaine et de Gomes Cravinho, ministre de la défense du Portugal, la ministre des Armées a témoigné de l’appui déterminé de l’Union européenne et de la France à soutenir la montée en puissance des forces armées centrafricaines, condition première à toute restauration durable de l’autorité de l’Etat.

«Toutes nos volontés doivent s’unir vers les initiatives de l’Union Africaine et des Nations unies. Tous les efforts doivent rester concentrés sur la mise en œuvre du Plan national de défense, et cela commence par la région de Bouar. Nous avons à cœur d’aider à créer les conditions d’une stabilité durable et au développement, mais la paix de la République centrafricaine appartient à la République centrafricaine. Je suis en effet convaincue que les forces armées centrafricaines sont les seules garantes de la défense du pays et de son unité», a déclaré la ministre lors d’un discours durant la prise de commandement à Bangui.

L’Union européenne déploie des militaires dans plusieurs pays d’Afrique (RCA, Mali, Somalie) afin de participer à la formation des forces armées de ces pays. 

Au cours de l’année écoulée, les soldats de l’EUTM-RCA ont notamment assuré la formation d’un bataillon amphibie, ainsi que des séquences d’instruction au combat rapproché, de tir ou de droit international humanitaire.

Le 30 juillet 2018, le Conseil de l’Union européenne a prolongé le mandat de la mission pour deux années supplémentaires, soit jusqu’au 19 septembre 2020. Le Conseil a alloué un budget pour les coûts communs de l’EUTM RCA d’environ euro 25,4 million d’euros pour la période du 20 septembre 2018 au 19 septembre 2020.

Selon Mme Parly, depuis 2016, près de 2 600 hommes ont été formés par les soldats européens. Les 1400 soldats centrafricains actuellement déployés aux quatre coins du pays sont issus de l’EUTM et plus de 1000 nouvelles recrues à Bouar sont en passe d’être formées sous le commandement du général Peltier.