Le CEMA rencontre le ministre de la défense et des anciens combattants du Mali

350
Entretien avec le ministre de la défense du Mali Ibrahima Dahirou Dembélé et le CEMA GA Francois Lecointre à l'ecole militaire. (Jean-Christophe Mantrant)
Temps de lecture estimé : 1 minute

Le 15 juillet 2019, le général d’armée François Lecointre, chef d’état-major des armées (CEMA) a rencontré à Paris le ministre malien de la défense et des anciens combattants, le général de division Ibrahim Dahirou Dembele.

L’approche conjointe de la situation sécuritaire au Mali et les actions menées par les Forces armées maliennes (FAMa) étaient au cœur des échanges.

Le général Lecointre et le général Dembele ont ainsi fait le point sur leur implication au sein des différentes coopérations bilatérales et multilatérales mises en œuvre pour lutter contre les groupes armés terroristes (GAT). Ils se sont accordés sur la poursuite des actions conduites par les FAMa, que ce soit en coopération avec la force Barkhane, la force conjointe du G5 Sahel ou en lien avec les contingents de la MINUSMA.

Après avoir évalué l’évolution de la menace terroriste avec le général Dembele, le CEMA a dressé un état des lieux des actions menées par la force Barkhane dans le Gourma. Il a tenu à rappeler que la France restait engagée auprès de son partenaire malien, déterminée à résorber durablement l’action des GAT.  

Le général Lecointre a assuré qu’à ce titre, la force Barkhane poursuivrait ses efforts et que l’action de formation menée par les forces de présence (notamment les éléments français au Sénégal) ou dans le cadre de partenariats militaires opérationnels se poursuivraient. Ces formations seront notamment  complétées par les cessions d’équipements assurées par la France.