La SNCF signe une convention avec la Garde nationale

386
Le 19 juin 2019, avec la signature d’une convention en faveur de la Garde nationale, une nouvelle étape a été franchie par la SNCF qui s’engage à faciliter l’engagement des réservistes qu’elle compte parmi ses 140 000 salariés. (F. Dimier)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le 19 juin, avec la signature d’une convention en faveur de la Garde nationale, une nouvelle étape a été franchie par l’entreprise qui s’engage à faciliter l’engagement des réservistes qu’elle compte parmi ses 140 000 salariés.

Partenaire ancien de la réserve opérationnelle et allié fidèle dans de nombreux dispositifs, la SNCF entretient depuis de nombreuses années d’excellentes relations avec le ministère des Armées.

Faciliter et fidéliser les engagements de ses réservistes: tel est donc l’objet de la convention signée mercredi 19 juin entre la générale Anne Fougerat, secrétaire générale de la Garde nationale, et Stéphane Volant, secrétaire général de la SNCF, en plein cœur de la gare de Lyon, à Paris.

Cette signature s’inscrit dans un vaste mouvement de contractualisation que le ministère des Armées a engagé avec des entreprises, des institutions publiques, des grandes écoles et des universités.

Présidée par la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, cette signature est un «signal positif adressé à toute la société. Petit à petit, nous réduisons les contraintes pesant sur l’engagement des volontaires. Nous le faisons en respectant l’activité et l’intérêt des employeurs».

Ainsi, les salariés ayant la qualité de réservistes opérationnels, se verront octroyer des facilités particulières visant à leur permettre d’accomplir leurs périodes de réserve tout en instaurant un climat de confiance, reposant sur le dialogue, entre la SNCF et le ministère des Armées.

La SNCF, elle, se voit attribuer la qualité de partenaire de la défense nationale.

Créée en 2016 en réponse aux attentats, la Garde nationale rassemble les 76.000 réservistes opérationnels des armées (principalement terre, air, mer) et des forces de sécurité intérieure. 6.700 de ces femmes et hommes de toutes catégories socio-professionnelles sont engagés au quotidien. Chaque jour, ils participent activement aux opérations extérieures ou intérieures de la défense nationale, ou à la sécurité publique, en métropole et outre-mer.