Quatrième saisie de drogue en un mois pour la frégate Floréal

218
La frégate Floréal. (EMA)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Dans son incessante lutte contre le trafic de drogue en Océan indien, la Marine nationale vient de réaliser le 28 mai une nouvelle saisie de stupéfiants, soit 520 kg d’héroïne.

Après la saisie de près de 7,5 tonnes de drogues début mai, la frégate de surveillance Floréal a continué ses patrouilles sous le contrôle opérationnel d’ALINDIEN, en soutien direct de la Force opérationnelle multinationale 150 (CTF 150), en charge de la lutte contre les trafics liés au terrorisme dans la zone nord de l’Océan Indien.

Lors d’une surveillance maritime de nuit, le Panther, hélicoptère embarqué de la frégate, a détecté un boutre présentant différents critères de suspicion et naviguant dans une zone connue pour être fréquentée par les trafiquants.

Après avoir élaboré une route d’interception, dite «route de chasse», le Floréal a détecté à son tour, au moyen de son radar, le boutre suspect et s’en est rapproché dans la nuit ; de nombreuses incohérences dans les propos du capitaine ont confirmé le caractère suspect du boutre. 

Le Floréal a obtenu alors l’autorisation d’effectuer une enquête de pavillon, c’est-à-dire de monter à bord pour lever le doute sur la nationalité du navire inspecté. Une fois la sécurisation du boutre effectuée par l’équipe de visite du Floréal, les documents du bord ne permettant toujours pas d’établir sa nationalité, le navire a été déclaré «sans pavillon».

Le Floréal est alors autorisé à effectuer une enquête de pavillon, et, au cours de cette visite, une première cache d’héroïne est découverte au milieu d’une cargaison de ciment. Les investigations supplémentaires permettent de découvrir deux nouvelles caches portant à 434 le nombre de ballots trouvés.

Au bilan, ce sont plus de 520 kg d’héroïne qui sont saisis et détruits par la frégate de surveillance Floréal.

Leur action réussie permet de continuer un travail de fond dans une zone stratégique pour la France. Les trafics sont des vecteurs de financement d’activités terroristes, les armées remplissent ainsi leur mission de protection de nos ressortissants et nos intérêts. 

Florence Parly, Ministre des Armées

Ce nouveau succès opérationnel porte à six le nombre de prises effectuées par le Floréal depuis septembre 2018. Autant de produits stupéfiants qui n’alimenteront pas le financement des activités terroristes.

La Force opérationnelle multinationale 150 (CTF 150) est une des trois forces opérationnelles maritimes multinationales chapeautées par les Forces maritimes combinées.

Par l’entremise d’opérations de sécurité maritime, d’engagements régionaux et d’activités de développement des capacités, la CTF 150 s’emploie à dissuader et à empêcher les groupes terroristes de naviguer en haute mer pour transporter des armes, des marchandises illicites et des stupéfiants, tout en veillant à ce que les navires marchands puissent continuer de circuler en toute sécurité dans certains des couloirs de navigation les plus achalandés du monde.