Arquus (re)dévoile son Scarabée et ses évolutions

476
Le Scarabee d’Arquus, de l’arrière-cours d’Eurosatory à l’autodrome de Linas-Monthléry (Arquus)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Dans le cadre de ses travaux sur l’aérotransport, l’entreprise ARQUUS a exposé son véhicule Scarabée, présenté pour la première fois au grand public, au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace au Bourget.

Après une première présentation lors du salon Eurosatory en juin 2018, ARQUUS s’était faite discrète sur son candidat au programme du véhicule blindé d’aide à l’engagement de l’Armée de terre.

Or, c’est durant ce salon du Bourget que l’entreprise basée à Versailles a présenté au public plus de détails.

Premier-né d’ARQUUS, le Scarabée est un véhicule blindé léger, conçu pour la reconnaissance, l’aide à l’engagement, l’appui, au contact ou dans la profondeur. Développé en des délais très courts par une équipe dédiée d’experts d’ARQUUS, le Scarabée a été conçu en partenariat avec des PME et Start-up françaises (95% de fournisseurs français).

Premier véhicule militaire nativement hybride, il révolutionne les standards actuels de mobilité et de motorisation. L’hybridation du véhicule permet un usage en mode boost combinant les moteurs thermique et électrique, et un usage en tout électrique. Ce mode furtif du Scarabée permet une approche sans signature thermique ou acoustique, ou une veille silencieuse longue durée.

Le Scarabée est conçu spécialement pour faciliter le travail collaboratif. Son aménagement intérieur, conçu pour embarquer 4 personnes, est prévu pour permettre une communication optimale entre les membres de l’équipage, renforcée par le système de vétronique Battlenet. Le pilote, installé en position centrale, bénéficie d’une vision directe à près de 270°.

L’architecture du Scarabée a été spécialement pensée pour faciliter la maintenance en opérations, avec un treillis facilement déposable pour les interventions lourdes et un accès facilité à l’ensemble des composants pour l’entretien quotidien.

Le Scarabée est doté d’une protection balistique et anti-mines évolutive en fonction du profil de mission. Conçu pour le combat collaboratif, le Scarabée est en mesure d’embarquer différents systèmes tels que des tourelleaux multi-rôles, un canon multicalibre, une caméra RGL, des lanceurs MMP (ou MILAN), des systèmes de lutte anti-drones, un radar…

Le Scarabée est capable d’évoluer avec 2 niveaux de garde au sol : haute, avec suspensions en position terrain, et basse pour le stand-by ou l’aérotransport. Il est équipé d’une direction arrière indépendante, lui permettant d’atteindre un diamètre de braquage minimal et offrant une mobilité extrême en zone urbaine lors de combats sur périmètres encombrés. Il est donc capable de rouler en crabe et de faire un braquage inversé, permettant ainsi un demi-tour instantané inédit.

Doté d’un gabarit très compact, équivalent à celui du VB2L, le Scarabée est aérotransportable (C130, Chinook, A400M). Aérolarguable, le Scarabée est compatible avec la plateforme LTCO12. Dans cette configuration, il peut être prêt au combat sous 15 minutes, selon les exigences en vigueur.

Les portes latérales coulissantes permettent une continuité d’accès lors de l’aérotransport, augmentant ainsi la rapidité de projection par la finalisation de l’aménagement du véhicule directement dans l’aéronef.

Il est capable de remplir des missions de posé d’assaut, avec personnels embarqués et armes engagées selon les standards, permettant la sécurisation de points stratégiques. Il peut ainsi assurer la prise de positions avancées, et la sécurisation de pistes d’atterrissage, en avant des unités aéroportées. Grâce à sa mobilité, il peut également garantir la sécurité des arrières ou des flancs.