Temps de lecture estimé : 2 minutes
Un transfert d’autorité a eu lieu le jeudi 16 mai 2019, au groupement tactique de la présence avancée (eFP) en Estonie, lorsque l’armée française a pris le relais de la Belgique.

«Cet engagement multinational est une excellente occasion d’améliorer l’interopérabilité de nos forces avec celles du pays cadre, du pays hôte et de tous les autres pays contributeurs, y compris bien sûr le Royaume-Uni. Cela contribuera également à l’amélioration des capacités et de l’équipement de nos soldats. Je suis très fier d’être le commandant adjoint de la mission eFP en Estonie», a déclaré le colonel Damien de Besombes, haut représentant français.

Au cours des huit prochains mois, les soldats français développeront l’interopérabilité avec leurs camarades britanniques à tous les niveaux et dans tous les domaines: combat, manoeuvre, tir, procédures du QG et soutien logistique.

Des exercices d’entraînement, tels que le CRIMSON LEGIONNAIRE (RU-FR), permettront également aux soldats français de maintenir un haut niveau de préparation.

Le détachement français, composé d’environ 300 soldats, est divisé en un groupe tactique d’armes combinées de près de 200 soldats et en un élément de soutien national de 100 soldats.

Quatre chars d’assaut Leclerc, 13 VBCI (véhicules de combat d’infanterie), quatre VAB (transport de troupes blindé), sept VBL (véhicules blindés légers) constituent les principaux éléments de combat de ce détachement.

Des éléments de soutien nationaux, un peloton de génie et une équipe d’observation de l’artillerie sont également intégrés au détachement de Lynx.

La France sera présente en Estonie jusqu’en décembre 2019.

Selon l’ambassadrice de France en Estonie, Mme Claudia Delmas-Scherer, ce deuxième déploiement de la France témoigne de son engagement continu à l’égard de ses alliés de l’OTAN.

«L’Estonie sait qu’elle peut compter sur la France et sur le soutien indéfectible de mon pays à son indépendance et à sa souveraineté», a dit l’ambassadrice lors de la cérémonie à Tapa. Elle a également souligné l’importance de la participation des Estoniens à l’opération Barkhane, dirigée par la France: «Si la France est ‘avec’ l’Estonie, et bien, l’Estonie est ‘avec’ la France».

Complètement déployée en juin 2017, la présence avancée de l’OTAN comprend des forces multinationales fournies par des pays-cadres et d’autres alliés contributeurs sur une base volontaire, entièrement durable et à tour de rôle.

Cette présence se base sur quatre groupes de combat de la taille d’un bataillon, qui fonctionnent par rotation et qui fonctionnent de concert avec les forces nationales de défense du pays d’origine et sont présents en permanence dans les pays hôtes.

Le Canada, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis sont les pays cadres de la solide présence multinationale établie respectivement en Lettonie, en Lituanie, en Estonie et en Pologne.