L’Armée de l’air reçoit son 15e avion de transport militaire A400M Atlas

237
Réception du 15e avion de transport militaire A400M Atlas par l'Armée de l'air. (Adj Eric Dubois)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le 15e avion de transport militaire A400M Atlas est arrivé vendredi 26 avril 2019 sur la base aérienne 123 «Commandant Charles Paoli» d’Orléans-Bricy, suite à sa réception la veille par la Direction générale de l’armement (DGA).

Cet avion est le premier avion neuf directement livré à la France dans un nouveau standard de capacités tactiques (en comparaison à ceux déjà en dotation), se rapprochant un peu plus du standard cible.

Il détient notamment un domaine d’emploi élargi pour les opérations menées à partir de terrains sommaires, une capacité de navigation autonome pour les approches vers les zones d’atterrissage et le largage de parachutistes par une porte latérale.

Depuis le début de l’année, trois aéronefs français livrés précédemment ont également été portés au niveau de ce nouveau standard qui sera complété par deux nouvelles capacités à l’automne : l’éjection de charges lourdes jusqu’à 16 tonnes et le ravitaillement en vol par le point central, principalement au profit d’autres A400M et d’avions de transport C160 Transall.

Avion de transport militaire tactique doté d’une allonge stratégique, l’A400M Atlas est sans équivalent sur le marché mondial.

Équipé de quatre turbopropulseurs, il est conçu pour transporter jusqu’à 35 tonnes de matériel et réaliser l’ensemble des missions liées au transport, notamment les liaisons inter et intra-théâtre d’opérations, les posés d’assaut sur terrains sommaires, l’aérolargage de personnels et de matériels, y compris à très grande hauteur, le ravitaillement en vol ou bien encore les évacuations sanitaires. Ses moyens de communication avancés et ses performances lui permettent de s’intégrer dans les opérations aériennes interarmées comme aucun autre avion de transport auparavant. L’A400M est, à ce titre, un véritable système de combat.

Au bilan, les capacités tactiques de ce 15e aéronef illustrent le chemin récemment parcouru vers le standard cible : larguer des parachutistes par une porte latérale, ravitailler en vol un autre aéronef de transport en point central et améliorer ses performances sur terrain sommaire.

Cet A400M est le 1er des 11 appareils qui doivent être livrés au cours de la loi de programmation militaire 2019-2025. Ainsi, en 2025, l’Armée de l’air sera dotée de 25 A400M Atlas.